Back to Blog

RGPD : le monde appartient aux optimistes

Laurent THOMAS

Au final, le nouveau RGPD, c’est bon ou mauvais pour mon business. Si on en croit les différents sondages sur le sujet, il est une source d’inquiétude pour les entreprises et les organisations concernées. Et comme tous les textes de loi, ce nouveau règlement n’échappe pas à la règle et impose de nouvelles pratiques. En entreprise comme dans la vie privée, les obligations ne sont pas toujours très bien perçues.Pourtant, Axeptio vous livre 5 bonnes raisons de voir le RGPD comme une véritable opportunité :

Un nouvel Ă©lĂ©ment diffĂ©renciant dans votre communication 

En mettant au carrĂ© vos consentements, vous allez renforcer la confiance que vos utilisateurs ont en vous. Vos clients ainsi que vos prospects se tourneront pour la plupart vers la sociĂ©tĂ© qui leur inspirera le plus confiance et qui montrera patte blanche dans la gestion de leurs donnĂ©es. Alors n’hĂ©site pas Ă  en faire un argument marketing et Ă  l’utiliser dans votre communication ! Au passage, voici quelques exemples de marques qui mettent en avant la protection et la sĂ©curisation des donnĂ©es clients dans leur prise de parole â€¦ 

‍

Le tiers de confiance rassure … c’est prouvĂ© ! 

Pour que le discours soit crĂ©dible et vos nouveaux consentements jouent pleinement leur rĂ´le bĂ©nĂ©fique, il faut que le commerçant puisse garantir leur transparence et leur authenticitĂ©. Les avis en sont un parfait exemple. Les nombreux scandales autour des faux avis de consommateurs nous rappellent pourquoi cette mĂ©canique est essentielle au bon fonctionnement de ce cercle vertueux. En s’associant Ă  une entreprise spĂ©cialisĂ©e pour vos consentements, comme pour vos avis certifiĂ©s, vous affichez publiquement un label de confiance qui jouera le rĂ´le d’arbitre dans la relation que vous entretenez avec vos clients. 

‍

Data Minimization : vous allez privilĂ©gier la qualitĂ© plutĂ´t que la quantitĂ© !

 Le RGPD s’oppose Ă  la big data. Les experts en marketing parlent dĂ©sormais de data minimization qui prĂ©fère la qualitĂ© Ă  la quantitĂ©. En somme, plutĂ´t que d’empiler des tonnes de donnĂ©es dans vos systèmes d’informations et vos CRM, qui deviendront au final illisibles compte tenu de la masse d'informations, vous allez dorĂ©navant collecter uniquement les informations les plus pertinentes, celles dont vous avez rĂ©ellement besoin. Bref, la big data, c’est fini â€¦ place Ă  la smart data ! 

‍

Youpi, vos coûts marketing vont être revus à la baisse ...

Alors oui, on y pense pas tout de suite mais c’est bel et bien une consĂ©quence heureuse du nouveau RGPD : vos budgets marketing vont respirer car vous allez nettoyer vos bases de donnĂ©es en supprimant les utilisateurs dont vous n’avez pas les consentements. Au final, moins de mailings postaux, moins d’emailings, moins d’opĂ©rations phoning â€¦ et des factures plus lĂ©gères. Une occasion rĂŞvĂ©e pour amĂ©liorer son discours, Ă©diter des documents plus qualitatifs, â€¦  Elle est pas belle la vie !? 

‍

Avant d’être une entreprise, vous ĂŞtes aussi consommateur non ? 

Comme la plupart des gens, vous jetez Ă  la poubelle la quasi totalitĂ© des publicitĂ©s reçues dans votre boite aux lettres, qu’elle soit physique ou virtuelle. Par ailleurs, les cyber-attaques devenant de plus en plus frĂ©quentes, y compris au sein des grosses marques (qui pourtant vous garantissaient une sĂ©curitĂ© Ă  toute Ă©preuve)  ne font que renforcer votre mĂ©fiance. Au final, la relation client en pâtit depuis plusieurs annĂ©es. 

 

Le RGPD est donc une excellente opportunitĂ© pour repenser totalement sa gestion documentaire en profondeur et de tirer parti d’une situation imposĂ©e, certes, mais surtout nĂ©cessaire pour les annĂ©es Ă  venir. 

‍

‍

‍

Share on social media: 

Ne partez pas si vite ... 

La nouvelle directive européenne : La DSP2

Après le combat qu’ont dû mener les entreprises afin d’être en totale conformité avec l’arrivée du Règlement Général de la Protection des Données le 25 mai dernier, le chemin reste encore long et laborieux pour bon nombre d’entre-elles.

Lire la suite

Réseaux sociaux : comment gérer les boutons de partage ?

Comme nous le savons tous désormais, un consentement préalable des internautes est requis avant tout dépôt de cookies, cependant il s’avère que ces fameux boutons sociaux utilisent des cookies permettant de tracer la navigation des internautes, et ce, qu’ils soient ou non sur ces-dites plateformes sociales !

Lire la suite

Ne loupez pas le virage du marketing choisi !

Beaucoup plus étique et responsable, le "permission marketing » ou marketing choisi en français colle parfaitement aux attentes des utilisateurs. On pourrait presque parler de "marketing bio » … Oui, il s’agit bien là d’un lâcher prise, qui fait gagner même si c’est difficile de l’accepter.

Lire la suite

Le mieux pour ne rien louper,
c'est surement notre super newsletter !

Un digest, 2 fois par mois, avec toutes les infos essentielles
sur la privacy et le permission marketing. Deal ? 
Dans ce contexte, nous utiliserons uniquement votre adresse email.
Notre routeur email  (Hubspot) aura accès à cette information.
Vous pourrez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur les liens de désinscription présents dans chacun de nos e-mails.