Back to Blog

Google : Du cancre à l'élève modèle

Laurent THOMAS

La filiale d’Alphabet a pour réputation d’avoir l'une des plus grandes bases de données du monde – ce qui n’est pas étonnant – ce qui fait donc d’elle la première et principale touchée par le RGPD.

Il y a quelques mois de cela, en janvier 2019, vous n’êtes pas sans savoir que le géant américain Google a reçu une amende record de 50 millions d’euros de la part de la CNIL.

La cause de cette peine pécuniaire vertigineuse est bien évidement un manquement au Règlement Général sur la Protection des Données, et plus précisément : un manque de transparence, une information insatisfaisante et une absence de consentement valable pour la personnalisation de la publicité.

Pourtant, alors même que cette sanction date du mois de janvier de cette année, Google semble avoir retenu la leçon à tel point que ce dernier se range désormais du côté de l’autorité administrative.

En effet, la filiale américaine se met elle aussi à rappeler à l’ordre les utilisateurs professionnels de ses services qui ne respectent pas les règles imposées par le RGPD, et invite vivement ces derniers à se mettre en conformité.

Si vous êtes détenteur d'un site internet, vous avez peut-être vous-même déjà vu passer ce message dans votre boite mail, si ce n’est pas le cas, tant mieux pour vous, cependant voici à quoi il ressemble :

GScreen

Alors que la Commission est entrée dans une période de répression qui prend de plus en plus forme avec de nouvelles sanctions envers grandes et petites entreprises comme nous avons pu le voir, force est de constater que ses actions se révèlent plutôt fructueuses. Google lui-même se rallie à sa cause en effectuant à son tour de la prévention afin de sensibiliser le plus de personnes possibles, pour que ces dernières se mettent parfaitement sur les rails du RGPD direction la conformité parfaite.

Cette action initiée par Google montre que ce Règlement n’est pas un effet de mode mais bel et bien de nouvelles règles qui vont perdurer au fil du temps, que toutes entreprises, même les plus grandes, devront respecter sans possibilité de passer outre.

Le RGPD n’en est qu’à ses débuts, mais la phase de prévention et le début de celle de répression effectuées par la CNIL a permis de sensibiliser bon nombre d’individus à ce sujet, à tel point que même le plus grand géant mondial Google se met à communiquer activement sur le sujet.

Aujourd’hui encore, des milliers d’entreprises ne sont pas totalement conformes vis-à-vis du RGPD, bien que les choses s’activent, il n’est pas encore trop tard pour s’y mettre, et pour ça, nous sommes toujours à vos côtés pour vous proposer une solution clé en main !

Share on social media: 

Ne partez pas si vite ... 

La nouvelle directive européenne : La DSP2

Après le combat qu’ont dû mener les entreprises afin d’être en totale conformité avec l’arrivée du Règlement Général de la Protection des Données le 25 mai dernier, le chemin reste encore long et laborieux pour bon nombre d’entre-elles.

Lire la suite

Réseaux sociaux : comment gérer les boutons de partage ?

Comme nous le savons tous désormais, un consentement préalable des internautes est requis avant tout dépôt de cookies, cependant il s’avère que ces fameux boutons sociaux utilisent des cookies permettant de tracer la navigation des internautes, et ce, qu’ils soient ou non sur ces-dites plateformes sociales !

Lire la suite

Ne loupez pas le virage du marketing choisi !

Beaucoup plus étique et responsable, le "permission marketing » ou marketing choisi en français colle parfaitement aux attentes des utilisateurs. On pourrait presque parler de "marketing bio » … Oui, il s’agit bien là d’un lâcher prise, qui fait gagner même si c’est difficile de l’accepter.

Lire la suite

Le mieux pour ne rien louper,
c'est surement notre super newsletter !

Un digest, 2 fois par mois, avec toutes les infos essentielles
sur la privacy et le permission marketing. Deal ? 
Dans ce contexte, nous utiliserons uniquement votre adresse email.
Notre routeur email  (Hubspot) aura accès à cette information.
Vous pourrez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur les liens de désinscription présents dans chacun de nos e-mails.