Le recueil de consentements, c'est tout un art

Le consentement… Sans aucun doute le sujet du moment depuis l’arrivée du RGPD.

Mais alors, pourquoi est-ce devenu si important ?

Avec la venue du nouveau règlement européen sur la protection des données, les consentements sont au cœur de l’attention sur internet. En effet, si avant le consommateur avait peu de place pour exprimer son avis, ce temps est désormais révolu. Le passage de l’opt-out à l’opt-in est la phase émergée que tout le monde connaît désormais, mais en plus de cela beaucoup de nouveaux droits ont été accordés en faveur de l’internaute dans le but que ce dernier ait plus de pouvoir sur ses données personnelles.

Contrôle de la part des utilisateurs et respect de ces derniers de la part des entreprises sont donc les maîtres-mots liés aux consentements, pour que les deux parties aient une meilleure relation entre eux.

Respect

Comment doivent-ils être recueillis alors ?

Pour le recueil des consentements, il est important que chaque site retienne 4 critères essentiels.

Dans un premier temps, le béaba du recueil est que l’internaute ne doit subir aucune contrainte. Ce dernier doit pouvoir accepter ou refuser à son bon vouloir, et in fine en retirer la même expérience client quel que soit son choix !

C’est-à-dire que, sur beaucoup de sites il est encore possible de retrouver des pop-up cookies qui ne vous permettent pas de continuer votre navigation tant que vous ne les acceptez pas (si si, je vous assure, ça existe !), ça par exemple, c’est exactement ce qu’il ne faut pas faire.

En un mot, le consommateur doit être libre de ses choix, ni influencé, ni contraint… Juste libre quoi !

Want to do

Ensuite, il ne faut pas oublier qu’à chaque consentement que vous voulez recueillir, il vous faut donner une raison propre expliquant pourquoi vous désirez ces données.

Voici un exemple concret :

Spécifique-1Ici, deux types de données sont recueillies : d’une part les coordonnées de contact, d’autre part les coordonnées bancaires. Pourtant nous voyons qu’une seule case de consentement est présente alors même que ces informations serviront à deux finalités bien distinctes, comme il l’est expliqué juste à côté.

Specifique-2

Voici à quoi devrait plutôt ressembler un recueil de consentement en bonne et due forme : une case à cocher pour chaque type de données recueilli, servant chacun un but différent.

Got it

« Qui ne dit mot consent ». Vous connaissez cet adage ? Et bien oubliez-le vite !

Ici c’est tout l’inverse, s’il n’y a pas d’acceptation explicite, et bien… Il n’y a pas d’acceptation tout court.

Un petit scroll vers le bas n’est pas synonyme de consentement. Des cases pré-cochées (en mode opt-out) non plus !

Un consentement par omission ou par inaction n’en est pas un, c’est pourquoi le recueil n’est valable que s’il a amené une action active de la part de l’internaute, comme par exemple le fait qu’il coche lui-même une case, qu’il appuie explicitement sur un bouton « oui » …

Enfin, il faut faire en sorte que l’internaute soit le plus averti possible. Il vous parait absurde d’accepter quelque chose que vous ne maîtrisez pas, et bien il en est de même ici. Les internautes doivent obtenir le plus d’informations possibles pour prendre des décisions en tout état de cause, il faut donc de la transparence de la part des entreprises.

Mais ce n’est pas tout ! Il faut, globalement, ne pas restreindre le pouvoir de l’utilisateur. L’accompagner dans ses démarches en cas de changement d’avis, si ce dernier veut retirer son consentement, il doit être en mesure de le faire.

En bref, le consentement doit être le plus éclairé possible.

50296269_2327540617480246_2321661781786755072_n

Certes, un recueil de consentements en bonne et due forme requiert plusieurs critères, cependant en agissant ainsi, vous pourrez clamer haut et fort que vous êtes en conformité vis-à-vis du RGPD, et que vous, vous respectez vraiment vos utilisateurs !

Et ça, ça fait de vous quelqu'un de vraiment cool !

awesome

Source : https://design.cnil.fr/concepts/consentement/

Goûtez aux cookies d'Axeptio

cookie-pacs

Le RGPD impose un consentement préalable avant d’installer vos cookies.

Pour les réconcilier avec vos utilisateurs, Axeptio vous propose son approche innovante et ludique pour les présenter de la meilleure façon possible. 

Nos ingrédients ?

  • La transparence
  • Le contrôle
  • La temporisation
  • Le fun

Tester gratuitement la solution axeptio